HE de Ravintsara

  • Nom botanique : Cinnamomum camphora ct cineole
  • Famille : LauracĂ©es
  • Partie distillĂ©e : la feuille
  • Origine : Madagascar

Principaux composés

Oxydes : 1,8 cinéole 65%
MonoterpĂšnes : sabinĂšne 8%, α-pinĂšne 4% , ÎČ-pinĂšne 2%, ρ-cymĂšne 4%
Monoterpénols : α-terpineol 5%, linalol 1 %, thuyanol 1%, terpineol-4 1%
Esters 8% : acetate α-terpinyle, acétate de linalyle
SesquiterpĂšnes C15 : ÎČ-caryophyllĂšne
Traces de cétones : camphre
Traces d ‘Ă©thers : methyl eugenol

La petite histoire

Originaire de Chine, cet arbre s’est particuliĂšrement bien adaptĂ© au climat de Madagascar. Il a dĂ©veloppĂ© des molĂ©cules qui lui ont donnĂ© des propriĂ©tĂ©s exceptionnelles. AppelĂ© “arbre aux bonnes feuilles” par les locaux, il est malheuressement victime de son succĂšs mondial et sa culture est devenue intensive. C’est un arbre pouvant atteindre 40 m de haut et vivre jusqu’Ă  un millĂ©naire. Ses feuilles sont vertes et persistantes, ses fleurs petites et jaunes donnent des baies rouges. On rencontre le cinnamomum camphora sous d’autres appellations. Quand il pousse en Chine, il s’agit du Bois de HĂŽ. Au Japon, on retrouve le camphrier du Japon. Les chĂ©motypes seront trĂšs diffĂ©rents et leurs contre-indications aussi. Seule l’huile essentielle de Ravintsara est extraite des feuilles, les huiles de camphrier du Japon et de Bois de HĂŽ sont extraites du bois.

Propriétés

Indications

  • antivirale ++++
  • immunostimulante +++
  •  anticatarrhale, expectorante
  • neurotonique, rĂ©Ă©quilibrant nerveux
  • antibactĂ©rien
  •  infections virales : grippe, bronchite, sinusite, rhinopharyngite, herpĂšs, zona, entĂ©rite virale
  •  insomnie, dĂ©pression, angoisse,
  • asthĂ©nie, fatigue physique et musculaire
  •  prĂ©vention des maux de l’hiver

Utilisations

En préventif :
1 à 2 gouttes pures ou diluées sur la face interne des poignets 5 jours sur 7 pendant la période hivernale.

En curatif :

  • voie cutanĂ©e :
    adultes et enfants dĂšs 12 ans : 3 Ă  4 gouttes pures ou diluĂ©es en regard de l’organe cible en fonction de l’affection Ă  traiter 3 Ă  4 fois par jour.
    enfant dÚs 6 ans : 2 gouttes 3 fois par jour diluées dans une huile végétale
    enfant dÚs 3 ans : 1 à 2 gouttes 2 fois par jour diluées dans une huile végétale

Exemple : sur le thorax ou sur la face interne des poignets pour les pathologies hivernales, en massage le long de la colone vertébrale pour la fatigue,
au niveau des intestins en cas de diarrhĂ©e…

  • voie orale : 2 gouttes 3 fois par jour Ă  mattre sur un support.

Il est possible d’alterner les deux voies d’administration sans dĂ©passer 25 gouttes par jour au total.

Contre-indications et toxicité

  •  ToxicitĂ© faible, elle est bien tolĂ©rĂ©e,
  • Ne pas utiliser dans les 3 premiers mois de grossesse,
  •  Ne pas utiliser si antĂ©cĂ©dents d’Ă©pilepsie ou de convulsions,
  • Prudence chez les patients asthmatiques notamment les asthmes non contrĂŽlĂ©s
  • Utiliser avec prudence chez les patients ayant une pathologie auto-immune et/ou ayant un mĂ©dicament immunosuppresseur
  •  DĂ©conseillĂ©e chez les enfants de moins de 3 ans.

Article rédigé par Coline

Leave a comment